Drainage lymphatique : l’ennemi de la cellulite

Drainage lymphatique : l’ennemi de la cellulite

Non, le palper-rouler n’est pas l’unique massage anti-cellulite. Le drainage lymphatique peut également être redoutable contre les capitons envahissants. Comment ? En réactivant le système lymphatique. Explications.

Drainage lymphatique : quel est le principe ?

L’accumulation des cellules graisseuses sous la peau va contribuer à comprimer les vaisseaux du système lymphatique, également qualifié de système circulatoire secondaire. Or, ce sont eux qui transportent l’eau et les déchets toxiques pour qu’ils soient évacués par les voies naturelles. Ainsi, la cellulite va contribuer à accroître le phénomène de rétention d’eau. C’est à ce niveau que le drainage lymphatique agit. Cette forme de massage spécifique permet d’activer un système lymphatique légèrement sclérosé à certains endroits ou ralenti par une quantité trop importante de graisses.

Drainage lymphatique : comment ça fonctionne ?

Il s’agit d’un massage doux requérant des mouvements amples et de légères pressions qui vont activer le flux lymphatique naturel en direction des vaisseaux sanguins et du cœur. Pour être efficace, le drainage lymphatique manuel ne peut être réalisé que par un masseur formé à cette technique de massage bien particulière. Il est, en effet, indispensable de connaître parfaitement le fonctionnement de ce système parallèle à la circulation sanguine. Lorsqu’il est effectué à des fins anti-cellulite, le drainage lymphatique précède généralement le palper-rouler qui s’avèrera bien plus efficace si l’eau et les toxines ont déjà été évacuées.