Aqueuse, adipeuse et fibreuse : toutes les cellulites ne sont pas les mêmes

Aqueuse, adipeuse et fibreuse : toutes les cellulites ne sont pas les mêmes

Pour bien combattre son ennemi, il faut le connaître ! Et en la matière, la lutte contre la cellulite ne déroge pas à la règle ! Or, il n’existe pas un seul type de cellulite mais bien plusieurs. Lesquels ?

Quelles sont les différentes cellulites ?

On en compte trois : la cellulite adipeuse, la cellulite aqueuse et la cellulite fibreuse. La première, c’est celle que l’on ne voit que si l’on pince la peau. Elle reste assez discrète, contrairement à la cellulite aqueuse qui, elle, est visible à l’œil nu. Cette dernière est généralement causée par une mauvaise circulation lymphatique qui va favoriser l’accumulation d’eau au sein des cellules adipeuses. Enfin, il y a la cellulite fibreuse. C’est la plus difficile à éliminer, car elle est généralement installée depuis longtemps. En outre, ce type de cellulite s’avère souvent douloureux au toucher, car le collagène qui entoure les adipocytes s’est anormalement solidifié.

Comment lutter contre les différentes cellulites ?

S’adapter à chaque typologie de cellulite, c’est là toute l’expertise de l’institut Anne Cali ! L’arme anti-cellulite la plus efficace des masseurs kinésithérapeutes ? Le palper-rouler manuel ! Mais attention, le programme et les modalités d’action ne seront définis qu’au terme d’un bilan complet réalisé à l’occasion de la première séance. En effet, une entrevue préalable à la cure est indispensable pour que le praticien puisse définir le type de cellulite et les zones à traiter. Une fois en possession de ces informations, il sera en mesure de proposer une réponse individualisée à la problématique de sa patiente en adaptant son intervention manuelle aux spécificités rencontrées. Un massage personnalisé, en quelque sorte !